lundi, juin 17, 2024
spot_imgspot_img
AccueilA la uneDossier de candidature : Ce que Ousmane Sonko a déposé au Conseil...

Dossier de candidature : Ce que Ousmane Sonko a déposé au Conseil constitutionnel

about:blank

Top Banner
Top Banner

Politique

Dossier de candidature : Ce que Ousmane Sonko a déposé au Conseil constitutionnel

Par: Absa Hane – Seneweb.com | 28 décembre, 2023 à 08:12:43  | Lu 2012 Fois |  18 Commentaires

Single Post
Dossier de candidature : Ce que Ousmane Sonko a déposé au Conseil constitutionnel

https://4cf5366d0d1f8b192e2aebee7ea0ea61.safeframe.googlesyndication.com/safeframe/1-0-40/html/container.htmlLe dossier du candidat de la Coalition Sonko2024 est constitué en réalité d’une fiche de parrainage différente des fiches fournies par la Direction Générale des élections (DGE). En conférence de presse hier ce mercredi 27 décembre, le mandataire de Ousmane Sonko, Ayib Daffé a fait savoir que « pour les fiches, l’huissier a fait un procès-verbal pour montrer que nous (la coalition) avons posé tous les actes nécessaires pour obtenir ces documents mais nous avions en face, une administration bandit qui était dans la rébellion administrative ». A ce propos, la candidat Ousmane Sonko a opté pour le parrainage des élus.

Par rapport au dépôt de la caution, Ayib Daffé informe n’avoir jamais reçu le chèque retourné par la Caisse des dépôts et des consignations (CDC). Il déclare, en revanche, avoir « déposé la quittance délivrée par la Cdc après le versement de la caution et le relevé du compte bancaire ». « La Cdc a refusé de nous délivrer l’attestation malgré les vas-et-vient de l’huissier. Cheikh Issa Sall a refusé de recevoir l’huissier envoyé pour retirer l’attestation et c’est pour cette raison que nous avons déposé un relevé du compte bancaire, pour montrer que l’argent est bien disponible”, a expliqué le député qui précise que les autorités voulaient une forclusion d’Ousmane Sonko mais « elles n’ont pas réussi ».

El Malick Ndiaye, de son côté, a fait savoir que Ousmane Sonko a déposé un casier judiciaire vierge parce qu’”actuellement, il ne fait l’objet d’aucune condamnation définitive”. Et par rapport à la formation politique qui a investi le pensionnaire du camp pénal, des indiscrétions rapportent que Ousmane Sonko est investi par trois partis politiques légalement constitués.

À noter qu’au Sénégal, pour pour postuler à la Magistrature suprême,  le dossier de candidature doit être composé de six mentions et 9 pièces que sont:

1- les prénoms, nom, date, lieu de naissance et filiation du candidat;

2- la mention que le candidat est de nationalité sénégalaise et qu’il jouit de ses droits civils et de ses droits politiques, conformément aux dispositions du titre premier du Code électoral;

3- le numéro de la carte d’électeur;

4- la mention que le candidat a reçu l’investiture d’un parti politique légalement constitué ou d’une coalition de partis politiques légalement constitués ou d’une entité regroupant des personnes indépendantes;

5- la photo et la couleur choisie pour l’impression des bulletins de vote et éventuellement le symbole et le sigle qui doivent y figurer;

6- la signature du candidat.

S’agissant des pièces à fournir :

Un certificat de nationalité;

Une photocopie légalisée de la carte d’identité biométrique CEDEAO faisant office de carte d’électeur;

Un extrait d’acte de naissance datant de moins de six (06) mois;

Un bulletin n°3 du casier judiciaire datant de moins de trois (03) mois;

Une attestation par laquelle un parti politique légalement constitué, une coalition de partis politiques légalement constitués ou une entité regroupant des personnes indépendantes a investi l’intéressé en qualité de candidat;

La liste des électeurs ou des élus (députés, présidents de conseil départemental et maires) ayant parrainé le candidat, présentée sur fichier électronique et en support papier, conformément au modèle prévu à l’article L.57 du présent code;

Une déclaration sur l’honneur par laquelle le candidat atteste que sa candidature est conforme aux dispositions des articles 4 et 28 de la Constitution, qu’il a exclusivement la nationalité sénégalaise et qu’il sait écrire, lire et parler couramment la langue officielle; une déclaration sur l’honneur par laquelle le candidat atteste être en règle avec la législation fiscale du Sénégal;

Une quittance confirmée par une attestation signée par le Directeur général de la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC) attestant du dépôt du cautionnement prévu à l’article L.122 du présent code.

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisment -
Google search engine

Most Popular

Recent Comments