vendredi, juin 21, 2024
spot_imgspot_img
AccueilA la une"Il tombe comme un cheveu dans la soupe" : Les interrogations de...

« Il tombe comme un cheveu dans la soupe » : Les interrogations de Cheikh Yérim Seck sur Bassirou Diomaye Faye

« Il tombe comme un cheveu dans la soupe » : Les interrogations de Cheikh Yérim Seck sur Bassirou Diomaye Faye

Lors de sa campagne électorale et sur son programme, Bassirou Diomaye Faye a fait plusieurs promesses au Sénégalais, notamment sur le retrait du franc CFA ou encore une gestion vertueuse de l’État.

Cependant, Cheikh Yérim Seck souhaite attendre pour voir si le nouveau président fera réellement ce qu’il a promis et s’il incarne une nouvelle ère

« Des politiciens de type nouveau accèdent au pouvoir, porteurs d’un discours de rupture par rapport au  “système”. Entendez tout ce qui s’est fait dans le pays depuis les indépendances. Vont-ils transférer la capitale, changer la monnaie, révolutionner la gestion publique comme ils l’ont promis ? Les mois à venir nous diront si cette ère est vraiment nouvelle. Et si les fruits vont tenir la promesse des fleurs », a-t-il déclaré au journal français « La Voix du Nord ».

Même s’il souhaite laisser du temps à Bassirou Diomaye Faye, Cheikh Yérim Seck relève cependant que ce dernier a un profil en deçà des quatre précédents présidents que le Sénégal a connus. « Bassirou Diomaye Faye, second d’Ousmane Sonko, est un ancien inspecteur et chef  de service des impôts. Son profil est en deçà de celui de ses quatre prédécesseurs qui avaient exercé de hautes fonctions gouvernementales avant d’accéder au sommet. Il tombe un peu comme un cheveu dans la soupe. Mais il faudra attendre les cent premiers jours de son mandat pour se fixer sur sa présidence », a jugé Cheikh Yérim  Seck.

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisment -
Google search engine

Most Popular

Recent Comments