lundi, juin 17, 2024
spot_imgspot_img
AccueilA la uneLe président Bassirou Diomaye Faye ordonne un vaste état des lieux économique

Le président Bassirou Diomaye Faye ordonne un vaste état des lieux économique

Le nouveau chef de l’Etat a également demandé à son premier ministre, Ousmane Sonko, de finaliser le plan d’action du gouvernement avant la fin du mois d’avril.

Le nouveau président sénégalais, Bassirou Diomaye Faye, a demandé mardi 9 avril à son premier ministre, Ousmane Sonko, de réaliser un vaste état des lieux de la situation économique et financière du pays et d’élaborer un plan d’action, selon un communiqué.

M. Faye, investi début avril après son éclatante victoire à la présidentielle bâtie sur la promesse d’un changement de système, a demandé à M. Sonko de « procéder à une revue générale des programmes et projets » et de dresser « la situation générale des finances publiques », de la coopération internationale et des partenariats public-privé, rapporte un communiqué publié après le premier conseil des ministres du nouveau pouvoir.

Le chef de l’Etat a par ailleurs demandé au gouvernement de « finaliser, avant la fin du mois d’avril 2024, le plan d’action du gouvernement, avec un agenda précis de réalisation des objectifs fixés », en conformité avec le programme qu’il a défendu pendant sa campagne. Il a aussi donné pour instruction d’« engager, sans délai, avec le secteur privé (national notamment), la mise en œuvre d’une politique hardie de relance de l’économie nationale ».

Devant les ministres, M. Faye a dit avoir été élu en vue d’une « rupture en profondeur » et d’une « transformation du système à tous les niveaux de la vie économique et sociale ». Il a dit observer une montée « des impatiences et des exigences des populations » devant la situation économique du pays.

Le Sénégal, pays de 18 millions d’habitants vulnérable aux chocs extérieurs du fait de faiblesses structurelles, a été durement affecté par la pandémie de Covid-19 et les retombées de la guerre en Ukraine, qui ont freiné une croissance précédemment soutenue mais inégale.

M. Faye prend la tête d’un pays où la pauvreté touche au moins un Sénégalais sur trois, avec un chômage officiellement aux environs de 20 %, des inégalités persistantes, un endettement lourd et une inflation élevée. L’investissement a été ralenti par trois années de tensions sociopolitiques.

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisment -
Google search engine

Most Popular

Recent Comments