vendredi, juin 21, 2024
spot_imgspot_img
AccueilA la uneLOYER, PRIX DES DENRÉES : LES INSTRUCTIONS « FERMES » DU PR. DIOMAYE

LOYER, PRIX DES DENRÉES : LES INSTRUCTIONS « FERMES » DU PR. DIOMAYE

En conseil des ministres, ce mercredi, le président Diomaye Faye a abordé, avec les membres du gouvernement, la question des prix du loyer et des denrées de premières nécessité.

Durant la réunion du Conseil des ministres ce mercredi, le Président de la République a rappelé aux ministres, que la lutte contre la cherté du coût de la vie reste une priorité de l’action gouvernementale. En effet, il a dit avoir « constaté la dérégulation des marchés des produits et services de grande consommation en termes d’approvisionnements, de stocks et de prix. »

Ainsi, pour y remédier, il a attiré toute l’attention du Conseil sur la situation des denrées de première nécessité. Aussi indique-t-il, les prix homologués en gros et surtout en détail du riz, du sucre, de l’huile, de la farine, du lait et du pain notamment, doivent faire l’objet d’une surveillance particulière et permanente de la part du Gouvernement et des services compétents de l’Etat.

Aussi, le Président de la République a rappelé au Conseil la forte préoccupation de nos concitoyens concernant, la baisse et la régulation des coûts des loyers et les facilitations pour l’accès à un logement décent.

« Le Chef de l’Etat a, dès lors, donné des instructions au Premier Ministre, aux Ministres en charge du Commerce et de l’Industrie, des Finances et du Budget et de l’Agriculture, de lui proposer, avant le 15 mai 2024, un plan d’urgence opérationnel de lutte contre la vie chère, assorti de mesures hardies de baisse des prix des denrées de consommation courante ainsi que de certains services essentiels », renseigne le communiqué du Conseil des ministres

Il a, en outre, insisté sur l’impératif d’assurer le contrôle permanent des prix sur le terrain et la maitrise de toute velléité de spéculation, notamment à l’approche des grandes fêtes et évènements religieux.

Le Président de la République est également revenu sur l’impérieuse nécessité d’assurer un suivi permanent de l’évolution des coûts des loyers (baux à usage d’habitation et commercial) à Dakar et dans les capitales départementales.

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisment -
Google search engine

Most Popular

Recent Comments