vendredi, juin 21, 2024
spot_imgspot_img
AccueilA la uneDysfonctionnements et difficultés financières : la Cour des comptes exige "fermement" la...

Dysfonctionnements et difficultés financières : la Cour des comptes exige « fermement » la dissolution de l’ADC de Saint-Louis

La Cour des comptes évoque dans son rapport d’enquête sur la Commune de Saint-Louis que l’Agence de Développement Communal (ADC) « des difficultés causées par l’insuffisance des ressources humaines et financières généralement engendrées par la non-participation de la commune à son budget de fonctionnement alors qu’elle accomplit d’importantes missions d’appui à la maîtrise d’ouvrage, de gestion de la coopération décentralisée et de promotion de la démocratie participative au profit de la commune ». 

« L’ADC est confrontée à des difficultés financières majeures qui l’ont empêchée d’assurer son fonctionnement de manière adéquate, notamment en ce qui concerne les paiements de ses agents. En conséquence, la commune a été contrainte de redéployer ces agents dans son administration générale pour assurer la continuité des activités de l’Agence », note le document parcouru par NdarINFO.

La Cour des comptes décèle « une ambiguïté de son statut juridique avec en corollaire un problème de  manque de supervision et de contrôle adéquats » et déplore la faible participation du maire aux rencontres périodes de cette structure.

Une panoplie de constats qui poussent la Cour a préconisé « fermement la dissolution pure et simple de l’ADC et son remplacement par l’Agence de Développement régional (ARD) de Saint-Louis ».

« Cette démarche permettrait de bénéficier d’une supervision et d’une expertise accrues dans le domaine de la maîtrise d’ouvrage, d’une utilisation plus efficiente des ressources financières et d’une meilleure intégration dans les projets, tout en mettant l’accent sur la transparence financière et la responsabilité », a-t-elle indiqué.

Elle réclame, enfin, la réévaluation les projets de développement de la commune en collaboration avec l’ARD pour assurer leur alignement sur les besoins locaux et les priorités régionales, tout en optimisant l’utilisation des ressources financières et en garantissant une gestion responsable, en sollicitant « l’appui des partenaires extérieurs de la coopération internationale décentralisée pour soutenir le processus de dissolution de l’ADC et faciliter la transition vers l’ARD, en vue de renforcer les capacités de développement local ».

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisment -
Google search engine

Most Popular

Recent Comments