dimanche, juillet 21, 2024
spot_imgspot_img
AccueilA la uneMairie Thiès-Nord : Une âpre bataille de succession entre Pastef et Pur

Mairie Thiès-Nord : Une âpre bataille de succession entre Pastef et Pur

Les manœuvres s’intensifient à la mairie de Thiès-Nord, autour de la succession du maire sortant, le ministre de l’Énergie et des Mines Birame Soulèye Diop. D’où les lenteurs dénoncées par des conseillers municipaux qui interpellent les autorités administratives quant aux mesures à prendre face à «cette situation qui bloque le bon fonctionnement de la municipalité».

Le conseiller Mamadou Loum exige «l’installation immédiate d’un maire intérimaire et l’organisation dans les meilleurs délais d’une élection pour élire un nouveau maire», parce que «nous avons perdu beaucoup de temps et le travail nous attend».
Pour l’instant, beaucoup d’interrogations taraudent les esprits autour des lenteurs dans l’installation du maire intérimaire de Thiès-Nord, au moment où les maires intérimaires ont été installés dans la quasi-totalité des municipalités où les titulaires ont démissionné. Le sous-préfet a-t-il reçu la notification de la démission du ministre Birame Soulèye Diop de la part du ministre des Collectivités territoriales ? Le problème serait-il lié au choix du futur maire ?
Un état de fait dû, selon certaines sources, à des manœuvres qui découleraient des QG des partis et coalitions de partis ayant pris part aux dernières élections territoriales. Surtout du côté du Pur de Serigne Moustapha Sy Al Makhtoum et de Pastef/Les patriotes. Deux partis qui ne se font pas de cadeaux, à Thiès, et devront inévitablement s’affronter pour le fauteuil de maire. Le Pur, majoritaire avec 11 conseillers, est suivi de la coalition Benno Bokk Yaakaar (Bby), avec neuf conseillers, puis de Pastef (8), la République des valeurs/Réewum Ngor (5), devant le Fsd/Bj et Bunt-Bi qui ont, chacun, trois conseillers, entre autres partis qui arrivent derrière.
Dans la commune de Thiès-Nord, des esprits avertis laissent croire que «le Pur, qui dirige déjà la mairie de Thiès-Ouest, pourrait s’arroger une nouvelle commune, avec une bonne campagne auprès des conseillers de Bby, de la République des Valeurs/Rée­wum Ngor, de l’Ag/Jotna, etc.». 
Aussi, de remarquer que «du côté de Pastef, les manœuvres auraient déjà démarré pour pouvoir rester à la tête de cette municipalité».
En tout état de cause, le conseiller municipal Mamadou Loum, lui, ne manque pas d’inviter ses collègues à «l’unité pour mériter leur poste de conseillers municipaux». Il leur demande de «rester unis par des liens forts d’une communauté», à savoir adopter «une attitude exemplaire et un esprit de responsabilité», poser des «actes concrets, car les tâches qui nous attendent sont énormes».

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisment -
Google search engine

Most Popular

Recent Comments